ICO

Comment la Blockchain reste sécurisée ?

La sécurité de la chaine des blocs

La chose vraiment étonnante à propos des systèmes à chaînes de blocs ouvertes comme Bitcoin ou Ethereum est qu’ils ne sont pas seulement des logiciels, mais véritablement des systèmes économiques entiers. Pour comprendre un système comme Bitcoin dans son ensemble, vous devez considérer non seulement la science informatique, mais aussi la théorie monétaire, la théorie économique et la théorie des jeux. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la théorie des jeux, vous pouvez la considérer comme la science de la stratégie, ou l’étude de la prise de décision optimale des individus dans un environnement compétitif. Bitcoin fonctionne parce que c’est un système qui prend en compte la manière dont les humains réels se comportent, créant ainsi une situation où la meilleure solution pour l’individu est de participer au système plutôt que de l’attaquer.

Bitcoin n’est pas une entreprise, aucune entité ne l’exploite, c’est un réseau décentralisé ouvert et personne n’est obligé d’en faire partie, mais les gens choisissent d’en faire partie et de jouer des rôles différents dans ce système parce qu’il existe des incitations à le faire. Le réseau et l’écosystème survivent grâce à la structure incitative.

L’extraction de Bitcoin comme exemple

Bitcoin n’est qu’un logiciel qui s’exécute sur les ordinateurs de plusieurs individus et qui crée un réseau. Le seul moyen potentiel d’attaquer le réseau consiste à contrôler la majorité des ordinateurs du réseau. Pour faire certaines choses, comme essayer de dépenser deux fois une pièce de monnaie, une attaque de ” double dépense “, il faudrait contrôler au moins 51 % des ordinateurs miniers sur le réseau. Sans entrer dans les détails de l’exploitation minière, ce qu’il faut savoir, c’est que celle-ci exige un énorme  investissement en termes d’équipement et d’électricité.

Les estimations pour réussir une attaque à 51 % contre Bitcoin varient, mais il faudrait compter plusieurs millions de dollars, voire un milliard. Mais si vous envisagez d’attaquer un réseau de cryptomonnaie bien conçu, vous trouverez peut-être que c’est une bien meilleure affaire que de jouer le jeu et d’extraire des pièces.

Il faut savoir que les mineurs sont récompensés pour leurs efforts. Lorsqu’un mineur trouve un bloc valide et que ce bloc se joint à la chaîne, il reçoit tous les frais de transaction dans ce bloc ainsi qu’une récompense minière. Actuellement, la récompense minière de Bitcoin est de 12,5 BTC.

Si vous parvenez à contrôler 51% des noeuds d’exploitation de Bitcoin, vous pourriez en générer plus de 900 par jour ! À environ 6 000 $ l’unité, cela représente environ 5 millions de dollars, par jour! 5 millions de raisons, chaque jour, de ne pas détruire le système et de le garder sain et fonctionnel… Ou si vous détestez vraiment Bitcoin et que vous voulez le détruire, vous pourriez causer un peu de dégats, mais il ne faudrait pas longtemps avant que les nœuds du réseau se déconnectent de vous et continuent à fonctionner normalement. Dans le processus, vous auriez perdu votre investissement et une opportunité à 5 millions par jour ! Ce qui est à la fois inutile et insensé, une raison pour que ce genre de situation n’est pas arrivée et n’est pas prêt d’arriver.

Contrôle de distribution

Bitcoin survit non seulement en décourageant les attaques, mais aussi en étant configuré de manière à ce qu’aucun groupe de personnes ne puisse prendre le contrôle du système.

Lors de l’analyse des incitations et la théorie des jeux dans l’écosystème Bitcoin, vous devez considérer 5 types différents de participants :

  • les developpeurs,
  • les mineurs,
  • les échanges,
  • les portefeuilles et utilisateurs,
  • les marchands.

Tous ces groupes ont un pouvoir… mais pas autant de puissance. Si l’un des groupes énerve trop les autres, il va avoir des ennuis. Une chose vraiment fascinante s’est produite en 2017 dans la communauté des bitcoins. Il y a eu un grand désaccord au sujet des solutions de mise à l’échelle. Un groupe de puissants mineurs voulait aller dans un sens, mais un plan appelé UASF ou ” user activated soft fork ” (logiciel activé par l’utilisateur) est devenu très populaire parmi les autres groupes de participants. L’idée essentiellement était de faire passer un message au premier groupe : “vous pouvez faire ce que vous voulez, aucun d’entre nous ne vous suivrait”. C’était un tour fascinant de la théorie des jeux !

Ce qu’il faut retenir, c’est que le bitcoin fonctionne parce qu’il a réussi à maintenir cet équilibre du pouvoir là où aucun groupe ne peut acheter le contrôle.

Une théorie des jeux intelligente, combinée à un haut niveau de persuasion (pour convaincre beaucoup d’utilisateurs que vous avez raison) est vraiment le seul moyen d’effectuer un changement dans le système. Ce qui rend le changement difficile mais aussi qui rend le système incroyablement résistant.

Structure incitative et marchés prédictifs

Mais examinons un autre exemple. Il y a des projets très intéressants appelé “marchés prédictifs”, en particulier l’Augur et Gnosis. Ces projets sont construits sur Ethereum qui est aussi un système à chaîne ouverte comme Bitcoin. L’idée derrière ces projets de prédiction est de collecter des données sur la probabilité de certains événements. Mais encore une fois, il s’agit d’un système ouvert, alors la question est de savoir comment inciter les gens à participer, et surtout comment amener les gens à participer de manière à produire des résultats utiles ?

Pour donner une description simplifiée,  “ces plateformes peuvent être utilisées pour parier sur des événements futurs”. Si vous pariez correctement, vous gagnerez de l’argent, si vous pariez incorrectement, vous perdrez vos fonds (fonds qui iront à ceux qui ont parié correctement).

Donc si vous avez des informations sur des événements spécifiques, vous gagnerez beaucoup à aller sur ce marché, à parier sur un sujet que vous connaissez. Et cela ne fait pas que vous aider, cela aide aussi tous ceux qui s’intéressent à cet événement à comprendre ce qui pourrait se passer. Cela aide la communauté à avoir une image plus précise du monde. Et il est probable que les données recueillies sur ces marchés de prédiction seront utilisées dans d’autres projets.

Mais ces marchés de prédiction sont très nouveaux, et nous devrons attendre de voir si ces plateformes ont mis en place une structure correcte d’incitation.

Tenir compte de la théorie des jeux

Lorsque vous avez un système entièrement ouvert et volontaire, vous ne pouvez pas forcer les gens à faire ce que vous pensez qu’ils devraient faire, vous ne pouvez que les encourager et les inciter à le faire. La seule façon de construire un système ouvert et de l’empêcher d’être pris en charge par une partie malfaisante et d’avoir une solide compréhension des incitations et de la théorie des jeux…

Donc, lorsque vous analysez un projet de cryptomonnaie, ou tout autre système, demandez-vous toujours : “est-ce que la structure incitative soutient le système ?, quelle est la théorie des jeux utilisée ? Y a-t-il une incitation à tricher ?” Cette analyse vous permettra de connaître les perspectives à long terme d’un projet.